facs

Patrimoine ferroviaire

CFRT-382 : les matériels moteur en renfort sur les chemins de fer de campagnes de la guerre 1914-1918

Editorial

Par JP Comes administrateur de la FACS et de l’UNECTO

Tout se complique…

Les CFF ont modernisé la signalisation de la ligne de la Riviera vaudoise (Lausanne – Villeneuve)  au fort trafic et c’est l’ETCS (European Train Control System) niveau 2 qui assure maintenant une sécurité améliorée et un intervalle réduit entre les trains. On ne peut que s’en réjouir mais, depuis le 23 avril dernier, les locomotives ou motrices historiques ne sont plus admises sur cette ligne dont la signalisation latérale lumineuse classique n’est plus fonctionnelle et va être démontée. Seuls les engins équipés du dispositif ETCS 2 embarqué dans la cabine de conduite sont autorisés à circuler sur cette ligne. On imagine les difficultés techniques (pouvant aller jusqu’à l’impossibilité) d’installer et de maintenir en état de fonctionnement un tel appareillage sur une machine à vapeur.  Il est probable que tout simplement le coût en soit prohibitif, même pour une machine électrique historique.

Ainsi, la Pacific 01-202 est venue faire un dernier train sur cette ligne le 9 avril dernier !

Même si l’ETCS est destiné dans l’avenir à équiper les réseaux européens, les BAL, BAPR et autres BMU ont encore de beaux jours devant eux.

Cet exemple est frappant, il montre que de nouveaux équilibres doivent être trouvés afin que la sauvegarde du patrimoine puisse être conciliable avec l’innovation et la technologie. Il ne s’agit pas de nous opposer à l’évolution logique du métier, mais bien de faire comprendre aux acteurs du secteur que notre activité est utile pour tous, qu’elle promeut nos territoires, que c’est une vitrine unique offerte à nos Régions.

Notre inquiétude face à cet horizon qui s’assombrit sur les circulations du RFN n’est pas uniquement le fait de la technique ou de la réglementation mais aussi le résultat des aléas qui pèsent sur nos exploitations.

Nous sommes toujours face à une incertitude sur notre capacité d’exécuter nos voyages, malgré des demandes de sillons déposées et des dossiers validés !  Nous devons faire face à l’incertitude de la mise à disposition d’un CTT (cadre traction) qui peut être refusée au dernier moment et empêcher la circulation, car la SNCF se trouve devant un manque de personnel de conduite et nos « spéciaux » lui compliquent la tâche.

Bien souvent ces annulations inopinées fragilisent nos Associations qui se trouvent face une double peine : rembourser les billets des visiteurs et payer les activités programmées.  Et tout cela sans parler de la dégradation de notre image !!!

L’acuité du problème serait variable suivant les Régions SNCF, mais c’est du côté de la Méditerranée qu’il semble le plus important. Ainsi, l’AP 2800 éprouve beaucoup de difficultés à circuler. Et pourtant nos trains sont rentables pour la SNCF : nous payons d’avance le droit de circuler et la venue du CTT et nous assumons les frais d’entretien du matériel et la commercialisation du train.

A cela s’ajoutent les dispositions règlementaires, certes nécessaires, mais parfois peu adaptées et interprétées stricto sensu. C’est ainsi que l’accès à la ligne St Quentin – Origny, exploitée par une régie départementale pour les trains de fret et sur laquelle circule les samedis et dimanches le Chemin de Fer Touristique du Vermandois (CFTV), est possible en semaine, mais réglementairement interdit depuis le RFN, lorsque le Chemin de Fer Touristique fonctionne, alors que physiquement rien ne s’y oppose. C’est pourquoi la rencontre de deux des machines de la FACS (231 K 8 et 140 C 314 sur la ligne du CFTV), qui était le point fort du voyage prévu le 1er juillet prochain pour les 60 ans

L’APPORT EN MATERIEL MOTEUR DES CHEMINS DE FER SECONDAIRES A VOIE METRIQUE AUX RESEAUX TOUCHES PAR LA GUERRE 1914 -1918

Texte de Bernard Rozé.  Photos Georges Mangin, collection Didier Oberlin,

Afin que l’exploitation des voies ferrées soit assurée pendant la durée des conflits, 10 sections de chemins de fer de campagne  (C.F.C.) furent constituées en temps de paix.  Les 9 premières furent affectées aux grands réseaux, tandis que la 10ème section fut attribuée aux chemins de fer secondaires. Celle-ci comprenait 5 subdivisions et un service central regroupant l’administration centrale à MEAUX (qui exploitait également la ligne de MEAUX à DAMMARTIN). Cette 10ème section fut mobilisée à compter du 24 novembre 1914 et…

Une étude de 18 pages

Chemin de Fer Historique de la Voie Sacrée

Nous ne pouvions pas terminer cette étude sans évoquer l’association qui a restauré « Suzanne » et créé de toutes pièces, dans une certaine discrétion, un chemin de fer touristique dans les environs de Bar-le-Duc.  Voici ce que nous en dit son Vice-président Jean Boucheré…

Le locotracteur CFD « Solvay »

Par Vincent Piotti

Comme indiqué dans CFRT n° 379, l’association Sauvegarde et Gestion de Véhicules Anciens (SGVA) a réceptionné sur son site de Boucieu-le-Roi un locotracteur CFD, cédé par le SIVU propriétaire de la ligne du Velay, en octobre 2016.  La singularité de ce véhicule nous conduit à nous intéresser ici de plus près à son histoire mouvementée.

Les locomotives Mallet du Train de l’Ardèche soufflent leurs 200 bougies !

Texte et photos Henri Tenoux

Actualités des chemins de fer touristiques

  • FACS – AMTP et Voies Ferrées du Velay
  • C.F.T.A. et Voies Ferrées du Velay
  • Petit Anjou et Rillé
  • S.G.V.A. et S.A.B.A.
  • 231 K 8
  • 141 R 840
  • A.J.E.C.T.A.
  • AMITRAM : Cinquantenaire 2
  • Cité du Train à Mulhouse
  • G.E.C.P.
  • Panoramique des dômes
  • S.G.V.A. Sauvegarde et Gestion de Véhicules Anciens
  • Veyn’art 2017
  • S.A.B.A.
  • Vermandois
  • Chemin de fer de la Vendée
  • Roumanie :Sibiu - Agnita

Actualité des chemins de fer régionaux

  • Nouvelles rames Coralia
  • Trains de nuit
  • Retour de l’écotaxe ?
  • Ouverture à la concurrence des TER
  • Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
  • Nouvelle Aquitaine • Hauts de
  • France
  • Bourgogne – Franche Comté
  • Auvergne – Rhône – Alpes
  • Grand-Est
  • Centre – Val de Loire
  • Pays de la Loire
  • CF Corses Remorque Soulé 9702,5 ans d’exploitation locale :  5 ans de succès !
  • Suède : acquisition de rame Stadler
  • Suisse : RhB, LEB, AL, Canton de Vaud
  • Italie : Ferrovia Appulo Lucane

Actualités des tramways

  • Strasbourg
  • Saint-Etienne
  • Annecy
  • Nancy
  • Rhônexpress
  • Ile-de-France
  • Saint-Louis
  • Ile de Man
Numéro de la revue: 
382