facs

Patrimoine ferroviaire

Soutenons les Chemins de fer de Provence pour une réouverture rapide et complète

Suite à l’accident du 8 février dernier, où un rocher de près de 20 tonnes a percuté une rame de la relation Nice Digne, la circulation des trains est interrompu entre Puget-Théniers et Thorame-Gare. Dès que l’exploitant aura transféré un autorail sur Digne les relations pourront reprendre entre Digne et Annot. L’exploitation du tronçon Puget-Théniers Entrevaux est conditionnée à la mise en place d’un nouveau chef de gare dans cette dernière en respect des règlements.

Pour ce qui est du tronçon Entrevaux – Annot, où a eu lieu l’accident, la réouverture n’est pas garantie.

Appliquant le "principe de précaution" poussé à son paroxysme, Mme la Préfète des Alpes de Haute Provence a décidé que de grands travaux étaient nécessaires pour ré-ouvrir la circulation ferroviaire et routière. Dans un premier temps, ses préoccupations se sont tournées vers la route. Un mur de 6 m de haut va être construit juste au dessus de la route, au droit de la chute du rocher, protégé côté montagne par une couverture de pneus et côté vallée par un remblai. Comme cela n'est pas suffisant, il est prévu d'utiliser la plate-forme ferroviaire pour créer un amortisseur sensé freiner la chute d'autres rochers de même taille.

Aussi, si cela est pensé pour sécuriser la circulation routière (sur une file, en alternance), cela condamne la circulation ferroviaire. Cette situation provisoire, censée durer 6 mois, risque fort de se perpétuer longtemps... D'autant plus qu'aucun chantier de protection de la voie ferrée n'est pour l’instant envisagé !

Les travaux de sécurisation de la route et du rail doivent être réalisés simultanément.

Nous ne pouvons accepter que la réouverture de la route se fasse en condamnant le trafic ferroviaire pour une période d'au moins 6 mois.

La saison estivale est vitale pour l'activité économique et touristique du haut pays, il en est de même pour les Chemins de fer de Provence. Une fermeture prolongée du tronçon Annot - Entrevaux mettra en péril l'avenir de la ligne dans son intégralité.

La non prise en compte de la voie ferrée est contraire à tous les textes nationaux et toutes les recommandations de l’État et de ses services en matière de transport depuis 2010.

Une manifestation est organisée ce mercredi 26 février à 14h devant la Préfecture de Digne. Soyons nombreux pour la réouverture des Chemins de fer de Provence.

Pour consulter ce contenu en entier :

Identifiez-vous

J'ai oublié mon mot de passe

OU

Créez un compte

Créer un compte