facs

Patrimoine ferroviaire

CFRT N°373 : Les chemins de fer de Provence en hiver

2016/1 Janvier 2016

Pour commander ce numéro en version papier : utilisez ce bon de commande

EDITORIAL

 Par JP. Lescat (Président de la FACS)

Les années passent trop vite, et cela nous donne la désagréable impression de ne pas avoir le temps de réaliser nos projets. Cette année 2015 n’a pas échappé à la règle. Nous aurions aimé vous annoncer que nous avons accru notre parc de matériel préservé, mais ce sera pour un peu plus tard, les contraintes administratives ne simplifient pas notre tâche ! Par contre, nous avons eu la satisfaction de voir des adhérents se proposer pour développer notre présence dans les manifestations, et nous pouvons ainsi vous rencontrer plus facilement... Pour accroître l’attractivité de nos stands, nous allons développer quelques produits «dérivés». Nous avons déjà commencé en faisant réaliser de magnifiques Tee-shirts FACS, que vous pouvez vous procurer au siège Gare de l’Est ou dans les expositions !

La FACS, grâce au travail de nos ainés, possède un patrimoine ferroviaire important : ce patrimoine a aidé à la création de Chemins de fer Touristiques (ou Historiques, ce qui est plus valorisant : c’est le terme utilisé partout ailleurs en Europe) et nous cherchons à accroître sa pertinence. Il est confié à des associations, membres de l’UNECTO (que la FACS a aussi créée !) ce qui sépare le risque commercial de la gestion du patrimoine. Ces structures entretiennent notre matériel, à l’image du GECP (Groupement d’Etude des Chemins de Fer de Provence) qui vient d’obtenir pour la 230 E 327 (230 T Bretonne, classée Monument historique) une subvention de 250 000 euros du conseil régional PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) : nous reverrons donc bientôt cette belle machine sur les rails. Les locomotives, comme nous, prennent de l’âge et l’entretien des chaudières est de plus en plus coûteux dans un monde de plus en plus précautionneux, surtout pour des techniques où le savoir-faire à tendance à se perdre.

Voilà un sujet que la FACS aimerait bien faire progresser, en partenariat avec les réseaux de l’UNECTO, et peut-être des établissements d’enseignement : la conservation des savoirs faire. L’informatique ne remplace pas tout et la chaudronnerie (par exemple) est un métier très important pour notre patrimoine, mais peu valorisant pour les jeunes : comment inverser cette situation ? La FACS seule ne résoudra pas cela, mais il faut y réfléchir sérieusement.

Dernier point sur lequel la FACS souhaite progresser, mais cela nécessite une orga- nisation délicate à mettre en place : la sauvegarde du patrimoine documentaire et photographique. Comme nous vous le rappelons régulièrement, ne laissez pas vos trésors disparaître et préparez votre succession (en vous souhaitant de pouvoir les léguer à un de vos proches!). Nous réfléchissons à la meilleure façon de préserver les collections que vous voudrez bien nous confier ; en effet il y a une longue et méticuleuse tâche d’inventaire à effectuer, qui nous pose des soucis d’entreposage... et de classement. Mais nous nous en sortirons avec votre aide!

Votre Président et l’ensemble des administrateurs vous souhaitent une excellente année 2016.

LES CHEMINS DE FER DE PROVENCE ET L’HIVER : UNE CONTRAINTE OU UNE CHANCE

Par José Banaudo. (11 pages)

La ligne Nice – Digne des Chemins de fer de Provence, dont le tracé culmine à 1023 mètres d’altitude entre le tunnel de La Colle- Saint-Michel et la gare de Thorame-Haute, est soumise chaque hiver aux effets de la neige et du gel, deux facteurs qui, tout au long de son histoire, ont représenté de fortes contraintes pour la circulation des trains.

Des débuts héroïques

A l’époque de la mise en service des premières sections du ré- seau de la compagnie du Sud, l’enneigement hivernal n’est pas encore trop gênant...

La FACS en Allemagne du nord
A la découverte des îles de la Frise orientale

Texte Gilbert Lafargue et Patrick Fitting. (8 pages)

Notre association a organisé du 14 au 21 août 2015 un voyage dans le nord de l’Allemagne.

Au cours de ce voyage, nous avons visité Brême. Cette ville possède un réseau de 7 lignes principales totalisant 121 km, exploité par des véhicules à plancher bas intégral de type GT8N série 3000 (AEG, 1993-96) et GT8N-1 série 3100 (Bombardier Flexity depuis 2005). Nous avons aussi effectué un circuit en tramway historique (Hansa Waggonbau de 1966) et visité le musée des trams installé dans une des halles du dépôt de Sebaldsbrück qui expose une douzaine de trams restaurés.

Une incursion vers Kiel et la Baltique, plus précisément à Schönberger Strand, avait pour but de découvrir un autre musée comportant une section tram, avec des véhicules de Ham- bourg, Kiel, Hanovre et Berlin qui peuvent cir- culer sur une boucle à l’intérieur du musée. La section chemin de fer exploite une ligne à voie normale permettant de relier cette ville à la gare de Kiel-Sud.

Essai d’histoire technologique
de la traction à vapeur sur les chemins de fer secondaires et tramways français

4e Partie : Evolution du parc des locomotives à voie métrique
(suite du numéro 371).

Texte et documents Jacques Connétable. 

L'actualité des chemins de fer touristiques

  • 25èmes rencontres internationales des chemins de fer à Voie Etroite
  • Semur-en-Vallon
  • S.G.V.A.
  • Train des Mouettes
  • AGRIVAP
  • C.F.B.S.
  • La Mure
  • Chemin de fer de l’Allier
  • M.F.P.N.
  • M.T.V.S.
  • Vivarais
  • Congrès UNECTO
  • G.E.C.P.

L'actualité des chemins de fer en région

  • Déshuntages : les conséquences
  • Des lignes toujours fortement menacées
  • Un certain optimisme tout de même
  • Corse
  • Provence

L'actualité des tramways

  • L'atelier du Tram
  • Ile-de-France/Paris
  • Nice
  • Tours
  • R.A.T.P.
  • Marseille

L'actualité à l'étranger

  • Suisse
  • Autriche
  • Italie
  • Belgique
  • Pays-Bas

 

Numéro de la revue: 
373