facs

Patrimoine ferroviaire

CFRT N°366 : Inauguration du T2 au Mans, Souvenir des CP 1946-1956

2014/6 Novembre 2014

EDITORIAL

Par Henri Tenoux

Billet d’humeur

Y’a le feu à la baraque !

Brétigny, Carbonne, Denguin : Trois événements majeurs se sont produits ces derniers temps qui ont fait prendre conscience que l’état du réseau ferroviaire français était encore plus désastreux que ce que ne le laissait entrevoir l’audit de l’école polytechnique de Lausanne en 2005. SNCF et RFF se sont engagés depuis ces événements dans une campagne prioritaire de remise à niveau du réseau principal de grande ampleur.

Parallèlement se poursuit la construction de 4 lignes TGV initiée sous le gouvernement précédent (pratiquement du jamais vu depuis l’avènement du TGV). Enfin, une opération qui ne semblait pas présenter un caractère d’urgence a été menée tambour battant en cette année 2014 : la conversion au 25 000 volts de la section Bellegarde – Genève.

Quel rapport me direz-vous entre ces événements et les chemins de fer régionaux qui nous préoccupent, en tant que membres de la FACS, lecteurs de CFRT ?

Tout simplement, en ces temps de crise, le nerf de la guerre, c’est-à-dire l’argent, se fait plus que rare, même si les moyens financiers consacrés à la remise à niveau du réseau sont heureusement en augmentation. L’écotaxe qui devait assurer une grande partie du financement de ces travaux est passée à la trappe : Merci les « bonnets rouges » ! Les hommes aussi manquent : la formation des techniciens de travaux ferroviaires demande un certain temps. RFF, la SNCF et les entreprises privées travaillant sous leurs ordres ne peuvent être partout en même temps. Après « le grand chantier de Brétigny, mais aussi les travaux entrepris après l’accident de Denguin, toutes les ressources de maintenance ont été mobilisées sur ces chantiers prioritaires » déclare t-on à la Direction Régionale de RFF de Marseille.

Des arbitrages sont donc rendus et nous nous en faisons l’écho dans la revue. Parmi les derniers :

• Reports de travaux programmés : Ligne de la Roya, pas avant 2017. Cannes – Grasse prévu originellement début 2014 et reporté à...
• Arrêt de chantiers en cours par déplacement des moyens vers d’autres jugés prioritaires : interruption des travaux de modernisation des gares de Cannes et des Arcs
• Rafistolages permettant de circuler en 2014, voire 2015, mais pas plus : les exemples sur les lignes capillaires sont de plus en plus fréquents : Agen – Auch, Vendôme – Trôo
• Exploitation « suspendue » faute de financement des travaux d’entretien : Laqueuille – Eygurande, bien sûr, mais aussi Bréauté – Fécamp et des lignes plus discrètes comme Bellegarde – Gex ou Moulins – Souvigny (anciennement Moulins – Commentry). On invite les chargeurs à trouver un autre point de chargement ou à faire du « tout camion ».

Apparaissent aussi des malfaçons dans l’exécution des chantiers qui entraînent des reports de réouverture pénalisant les clients voyageurs ou fret (les quelques-uns qui restent, serait-on tenté de dire...).
Il y a eu le cas de Clermont-Ferrand – Volvic. Un report de la réouverture de plusieurs mois a entraîné une déviation du « train des eaux » du Mont-Dore par Eygurande – Ussel.

Il y a maintenant le cas de Firminy – Le Puy. La ligne n’a pas pu être réouverte comme prévu le 1er septembre. On parle de 6 semaines de délais supplémentaires, voire plus. Dans ces cas-là, il semblerait qu’on découvre les problèmes au moment de la réception. Est-ce l’exécutant qui est en cause ? Pas uniquement !

Quand le contremaître (qu’il s’appelle SNCF-Infra ou RFF) néglige d’assurer le moindre suivi du boulot de l’ouvrier (l’entreprise), il est humain que le boulot finisse par être salopé. Et inévitable qu’on ne décèle les malfaçons qu’au moment de la réception. Reste que c’est le donneur d’ordre et lui seul qui est (qui devrait être...) responsable des études, des besoins et des contraintes, donc de la définition du cahier des charges, et de son respect.

Maintenant c’est : « Voilà les clés, je reviens dans 6 mois ! »

Et pendant ce temps, certains osent encore rêver de réouvertures sur Niort – Fontenay-le-Comte ou Bollwiller – Guebviller... 

Les inaugurations du 30 août... A l’Ouest c’est Le Mans T2 !

par JP. Comes. 

On se fait une raison à la rédaction de CFRT : le 30 août de chaque année, on inaugure une ligne de tramway ! Une raison bien agréable... Le 30 août 2013, c’était Tours, le 30 août 2014, c’est Besançon et Le Mans pour sa deuxième ligne T2. Coup double ! Même triple, si on compte Aubagne. Mais chut, on fait dans la discrétion...

 

Photos complémentaires sur le site

Chemins de fer de Provence : souvenirs dignois

par JY. STELLIN et J. BANAUDO. 

Armand Stellin, né le 13 mai 1913, entra en juin 1937 au dépôt de Nice des Chemins de fer de Provence. Titularisé le 1er juillet 1938, il fut affecté comme tourneur-ajusteur à l’atelier autorails contigu à la Gare du Sud. A cette époque, six autorails Renault ABH1 numérotés ZZ 1 à 6 étaient basés à Nice, d’où ils assuraient une grande partie de la desserte voyageurs vers Digne et vers Grasse...

(13 pages)

Chemins de fer régionaux

  • Une réouverture au changement de service
  • Des réouvertures qui peuvent sembler probables
  • Des réouvertures que beaucoup appellent de leurs vœux
  • Des lignes qui luttent pour leur survie
  • Un réseau capillaire en grande difficulté
  • Corse
  • Cerdagne
  • Transfert de lignes locales aux régions 

Actualité des Tramways

Les tramways en France

  • Annemasse
  • Aubagne
  • Avignon
  • Grenoble
  • Le Mans
  • Lyon : Révision rames MPL 85 du métro
  • Besançon
  • Marseille
  • Dijon
  • Paris Ile-de-France
  • Reims
  • Montpellier
  • Saint Etienne
  • Strasbourg

 Les tramways à l'étranger

  • Algerie : Alger
  • Allemagne : Fribourg-en-Brisgau, Ulm
  • Angleterre : Edimbourg, Manchester
  • Australie : Gold Coast
  • Autriche : Vienne
  • Belgique : Gand
  • Canada : Waterloo
  • Chine : Suzhou
  • Danemark : Aarhus
  • Espagne : Malaga
  • Etats-Unis : Atlanta, Dallas, Détroit, Kansas City, Boston, Minneapolis, Nouvelle Orléans, San Francisco, Tucson, Washington
  • Maroc : Casablanca
  • Italie : Messine, Palerme
  • Quatar : Lusail
  • Pologne : Dantzig, Karkow, Lodz
  • Russie : Ekaterinbourg, Minsk, Moscou, Omsk
  • Suisse : Bâle

Actualité des chemins de fer touristiques

  • MTVS 
  • La Mure
  • Vallée du Loir
  • S.G.V.A.
  • Nérac
  • La Réunion
  • Haut Rhône
  • Voies Ferrées du Velay 

 

Numéro de la revue: 
366